PETROLE : UNE HAUSSE INELUCTABLE ?

Vous, les  Français, vous n’avez pas  de pétrole mais des idées.  Nous, les Polonais, on a des plombiers mais pas de pétrole non plus.

Si on en croit les augures on va droit vers les 200 $ le baril : « inéluctablement et à court terme », ils disent.

Je crois qu’ils se trompent.

 L’équilibre du marché se calcule en demi-million de barils jour.  La hausse des prix a entraîné une BAISSE dans les pays occidentaux du volume de cette unité de mesure.  La récession aux Etats-Unis qui se propage actuellement au reste du Monde va probablement doubler cette économie.  Au total on va donc vers une réduction de trois unités d’ici à fin 2009. La hausse de consommation dans les pays émergents sera sans doute de 2 unités sur 2008 mais on peut prévoir un retournement en 2009 , avec  la récession mondiale.

Ces prévisions montrent qu’il y aura un retournement  du marché du pétrole dès 2009, ce qui devrait normalement entraîner une baisse des cours.  Le discours  sur la hausse perpétuelle du cours du pétrole du fait de la hausse de la consommation  ne tient aucun compte du cycle et manque de solidité économique.

On constate cependant  depuis 8 mois une hausse très importante sans que les déséquilibres réels ne soient en proportion.  Cela prouve tout simplement que la hausse a d’autres causes, essentiellement monétaires.  Comme le répète les Cercle Des Economistes E-toile,  la crise est essentiellement monétaire. Nous sommes en pleine fuite devant la monnaie et à une époque où  l’épargne est mondialisée  et largement investie en hedge funds. Ces derniers jouent tous la baisse du dollar avec le succès que l’on sait.  Mais il y aura nécessairement un retournement de ces positions spéculatives un jour ou l’autre, soit que le dollar craque vraiment, provoquant une véritable crise mondiale façon 29,  soit que les autorités prennent des mesures de stabilisation qui rendent vaines ces spéculations.

Dans les deux cas on aurait une baisse du cours du pétrole.  L’ennui c’est qu’une concertation intelligente des autorités du G8 autour de la réforme du système monétaire international  est quasiment inconcevable tant les esprits sont loin des réalités  et qu’une grave récession n’est pas à souhaiter.

D’où une certaine difficulté à établir un scénario crédible.  Et aussi une certaine angoisse pour la suite.  Mais la hausse du cours du pétrole n’est pas « inéluctable ».

Zbig  Brataniec



Commentaire
Zbig's Gravatar Les marchés n'ont pas tardé à vous donner raison : 25 dollars de baisse sur le cours du Brent ! Juste après que M. Barnier ait annoncé une "hausse inéluctable et importante". Bravo ! C'est amusant un site où les erreurs politico-médiatiques sont systématiquement relevées au moment où elles sont commises et avant que les faits ne se révèlent complètement. Cela prouve à quel point en matière économiques nous sommes sinon déinformés au moins sous informés par des gens qui ne comprennent rien.
# Posté par Zbig | 22/07/08 09:51
Zbig Brataniec's Gravatar Ne voilà-t-il pas que toute la TNT nous explique que la baisse est normale ! A peine quelques jours après nous avoir expliqué que la hausse était normale et inéluctable !

PS : merci de ne pas utiliser mon prénom comme pseudo !
# Posté par Zbig Brataniec | 25/07/08 10:52
Léo's Gravatar Jolie prévision à rebours des augures officiels : depuis ce post la baisse dépasse 20% ! L'annonce d'une hausse illimitée du pétrole n'était pas fondée. Maintenant, le dénouement des positions spéculatives n'a pas attendu une éventuelle action du G8. Elle traduit le reflux des positions des hedge funds.
# Posté par Léo | 12/08/08 17:04
Fred's Gravatar Pour Léo :

La baisse atteinte maintenant 50% !
# Posté par Fred | 10/10/08 09:48
DD's Gravatar Nous ne cherchons pas à faire des prévisions . Nous réagissons soit à des propos tenus qui ne nous paraissent pas sérieux soit à des non-dits. La réalité parfois se vengent et alors nos remarques prennent de l'actualité. Sur le pétrole il nous paraissait idiot de parler de hausse à 200 dollars le barils. Nous l'avons écrit : il a baissé de plus de 50% à partir du surlendemain de la parution de l'article ! Prévision ? Non. Nous pensions que cela arriverait mais un peu plus tard avec le développement de la récession. Depuis 10 ans presque toutes nos remarques ont rencontré l'actualité, parfois avec 2 à trois ans de retard, sauf une : les changes flottants ! Un vrai tabou, celui là !
# Posté par DD | 17/10/08 19:41
Gloups's Gravatar Pour Fred

Le baril est désormais en dessous de 40 dollars (au lieu de 200) !

Chapeau à Zbig pour avoir pris avec tant d'à propos le contrepied des délires prévisionnels officiels.
# Posté par Gloups | 08/12/08 11:43
KP's Gravatar La réalité annoncée s'étale désormais en première page :

L’Opep broie du noir
A Ngo-Doan-Ta | JDF | 13.05.2009 | Mise à jour : 13H55
Dans son rapport mensuel, l’Opep a revu à la baisse sa prévision de croissance économique mondiale, ainsi que celle de la demande de brut pour l’année 2009.

Les perspectives économiques mondiales sont peu réjouissantes si l’on en croit l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole. Celle-ci prédit en effet une contraction de 1,4% de l’économie mondiale, avec notamment une contraction de 4,2% dans la zone euro. L’Opep a également annoncé que la demande mondiale » de brut devrait diminuer de 1,8% en 2009, soulignant que «des risques considérables demeurent car les fondamentaux du marché pétrolier sont loin d’être équilibrés, en raison de la baisse constante de la demande et d’une surproduction croissante ».

Par ailleurs, dans son rapport mensuel l’organisation ajoute que «la nouvelle révision à la baisse du produit intérieur brut mondial a conduit à un nouvel abaissement de la prévision de la demande mondiale de pétrole de 0,2 million de barils par jour, principalement à cause des Amériques ». En conséquence, la demande devrait se contracter à 84,03 millions de barils par jour contre 85,59 millions en 2008. Soit une baisse de 1,57 million de barils par jour, supérieure à la précédente estimation de 1,37 million.
# Posté par KP | 14/05/09 08:06
Le blog du cercle des économistes e-toile

Le cercle des économistes regroupés dans E-TOILE autour de Didier Dufau, Economiste en Chef,   aborde des questions largement tabous dans les media français et internationaux soit du fait de leur complexité apparente, soit  parce que l'esprit du temps interdit qu'on en discute a fond. Visions critiques sur les changes flottants,  explications  sur le retard français,   analyses de la langueur de l'Europe,  réalités de la mondialisation,  les économistes d'E-Toile, contrairement aux medias français, ne refusent aucun débat. Ils prennent le risque d'annoncer des évolutions tres a l'avance et éclairent l'actualité avec une force de perception remarquable.

Association loi 1901

  
BlogCFC was created by Raymond Camden. This blog is running version 5.9.002. Contact Blog Owner